L'Hébergement solidaire

 

Notre réflexion autour de la lutte contre le gaspillage va au-delà du fait de sauver croissants, produits d'hygiène, linges et autres merveilles. C'est notre mission initiale et principale, c'est certain, mais la crise vécue par tous nous a forcé à aller plus loin dans notre engagement.

Nous, Les Hôtels Solidaires, voyant nos hôtels partenaires désertés depuis la crise qui a commencée en mars 2020, avons eu envie de rendre réelle une initiative qui nous occupe depuis un moment…

L'hébergement solidaire !

???? Quésaco ?

L'hébergement solidaire, dans le principe, considère une chambre vide comme gaspillée. Partant de là, nous voulions proposer une solution à nos hôtels partenaires pour à la fois valoriser cet espace non utilisé, et permettre à nos partenaires hôteliers de s'inscrire en ces temps difficiles dans une démarche solidaire où tout le monde est gagnant.

Nous ne pouvons pas sauver le monde, pas d'un coup, mais nous pouvons essayer de participer à l'amélioration de situations délicates. Ainsi, avec notre proposition d'hébergement solidaire, nous souhaitons aider au rapprochement des familles d'enfants malades. Notre projet s'adresse aux familles qui doivent, en plus de lutter contre la maladie d'un enfant, lutter contre la spirale de la précarité qu'engendre un tel événement.

La réflexion pour nous a été simple :

Il y a un besoin : la maladie précarise et des familles ont besoin de solutions pour pouvoir accompagner leurs proches dans l'épreuve de la maladie. Nous avons contacté différents service sociaux d'hôpitaux et les besoins de leur part ont été clairement exprimés.

Il y a une solution : de nombreuses chambres d'hôtels sont vacantes.

Nous faisons le lien : Les Hôtels Solidaires propose à ses partenaires de participer à cette initiative en donnant ces chambres à des familles d'enfants malades pour permettre et faciliter leur rapprochement. Nous faisons le lien entre leur réserve solidaire et les besoins des services sociaux des hôpitaux.

Tout le monde gagnant ?

Les familles faisant face à la lutte contre la maladie se déchargent d'un poids économique, certes mince, mais c'est notre pierre à l'édifice.

Les services sociaux trouvent des solutions quand ils devaient avant remuer ciel et terre pour parer à l'urgence.

Les hôteliers, grâce à leur soutien et au don en nature de ces chambres qu'il nous font, peuvent prétendre à des avantages fiscaux .

???? Oui, tous ensemble et tous gagnants.

https://www.franceinter.fr/emissions/la-chronique-de-sandrine-oudin/la-chronique-de-sandrine-oudin-21-fevrier-2021